Augmenter la survie des agneaux

Augmenter la survie des agneaux


PâtureSens a développé des systèmes agricoles qui intègrent l’utilisation des pâturages et de meilleures pratiques de gestion par une approche agricole durable. Nous ne pouvons entreprendre un plan de pâturage sans tenir compte des besoins physiologiques des animaux qui vont paître. Pour les ateliers ovins, l’un des enjeux majeurs est d’augmenter le taux d’agneaux sevrés par hectare pour répondre à ceci,  l’un des points clés est de réduire la mortalité natale. PâtureSens  capitalise la recherche et la pratique pour aborder la question de survie des agneaux à l’agnelage. Cette fiche technique rassemble les pratiques à mettre en œuvre pour réussir ce défi.

Pour lire la suite de cette publication technique il faut vous connectez ou créer un compte

A propos de Shane Bailey

Je suis né sur une exploitation ovine en condition sèche dans le Sud-Est de la France. J’ai grandi dans l’élevage entre la France et la Nouvelle-Zélande, toujours en 100% pâturage sans mécanisation, aliment ou bâtiment. Mon parcours professionnel en agriculture est une conjugaison d'expériences pratiques, techniques sur le terrain mais aussi scientifiques grâce à un réseau collaboratif pluridisciplinaire international. PâtureSens mobilise ses ressources financières pour permettre à ces membres de s'enrichir avec les plus grands experts mondiaux en matière de production animale. Nous nous différencions des organismes "conventionnels" du fait que nous sommes avant tout des praticiens de l'élevage, notre vocation est de servir les intérêts économiques des agriculteurs qui nous font confiance. Je suis aujourd'hui consultant pour la société PâtureSens, est souhaite pouvoir partager et diffuser nos connaissances afin d'aider les agriculteurs à s'approprier le pâturage. Ce blog est pour moi un lieu d’information, de partage et de réflexion sur la gestion des pâturages.

Voir également la publication

Les fondamentaux de la gestion des pâturages

Les principes fondamentaux : Le surpâturage est l’élément le plus nocif pour la prairie, pour …