Gestion des parasites internes

Gestion des parasites internes


 

1) Comprendre le cycle de vie des parasites est nécessaire pour être en mesure de les gérer.

La plupart des parasites gastro- intestinaux ont 4 étapes avant de devenir un adulte.

Etape 1: Une fois que la larve éclot de l’œuf, nous avons une larve 1

Étape 2: La larve 1 mue et devient une larve 2

Étape 3: La larve 2 mue encore et devient une larve 3 (stade d’infection)

Étape 4: La larve 3 devient une larve 4 lorsque la larve 3 est consommée par l’animal et arrive dans le tract digestif (Perte de GMQ de 20 à 40%  du à la perte d’appétit de l’animal en réponse à l’ingestion de larves). Les larves L3 sont très robustes et peuvent survivre pendant longtemps même quand il fait froid, voire très froid. Elles peuvent passer l’hiver pour contaminer les animaux au printemps. (24H avant que L4 deviens L5)

Etape 5: Une fois arrivée dans l’estomac, la larve 4 devient une larve 5. Le niveau larve 5 est le stade larvaire final : elle devient adulte et commence à se reproduire dans l’estomac

Parasitisme

L’éclosion de l’œuf et le développement des larves nécessite que la température soit de 10 ⁰ à 25 ⁰ et qu’il y ait une humidité équivalente à 4 mm de pluie (ou plus).

Les larves L3 sont très résistantes  et peuvent survivre pendant des mois si les conditions sont fraîches et humide. Leurs vies sont raccourcies par la sécheresse ou la chaleur (en conditions sèches elles peuvent même s’enterrer jusqu’à 10cm sous terre)

2) Les effets sur les animaux infectés:

– Réduction de l’appétit des animaux
– Perte de poids de l’animal
-La déshydratation

3) Quand et comment les parasites contaminent les animaux?

Les animaux de moins de 12 mois  sont les principaux contaminateurs. Ces mêmes animaux sont également les plus drenching weaners_0sensibles. La contamination des pâturages commence au printemps. Les larves L3 ayant survécu l’hiver constituent la base de la population de parasites de la nouvelle saison. Les femelles pleines au cours des 6 dernières semaines avant et 4 semaines après la mise-bas ont une faible résistance contre les parasites dans le cadre de leur changement hormonal de la parturition. Durant cette période, elles ont une production d’œufs fécaux beaucoup plus élevée qu’à d’autres moments.Pour lire la suite de cette publication technique il faut vous connectez ou créer un compte

A propos de Shane Bailey

Je suis né sur une exploitation ovine en condition sèche dans le Sud-Est de la France. J’ai grandi dans l’élevage entre la France et la Nouvelle-Zélande, toujours en 100% pâturage sans mécanisation, aliment ou bâtiment. Mon parcours professionnel en agriculture est une conjugaison d'expériences pratiques, techniques sur le terrain mais aussi scientifiques grâce à un réseau collaboratif pluridisciplinaire international. PâtureSens mobilise ses ressources financières pour permettre à ces membres de s'enrichir avec les plus grands experts mondiaux en matière de production animale. Nous nous différencions des organismes "conventionnels" du fait que nous sommes avant tout des praticiens de l'élevage, notre vocation est de servir les intérêts économiques des agriculteurs qui nous font confiance. Je suis aujourd'hui consultant pour la société PâtureSens, est souhaite pouvoir partager et diffuser nos connaissances afin d'aider les agriculteurs à s'approprier le pâturage. Ce blog est pour moi un lieu d’information, de partage et de réflexion sur la gestion des pâturages.

Voir également la publication

Témoignage de la famille Le Berrigaud : « nous avons révisé notre système herbager »

A Gourin (56), Le Gaec « l’epillet dans l’herbe » tire son épingle du jeu. Producteur de …