La composition et le mécanisme de digestion des plantes de pâturage

L’alimentation est un des points clés de l’élevage de ruminants. Elle déterminera leur croissance, leur production laitière, et au final la rentabilité de l’exploitation. Les ruminants étant des herbivores, leur alimentation sera donc naturellement de l’herbe. Mais de quoi l’herbe est-elle composée ? Qu’est-ce qui fait que les ruminants peuvent la digérer? Cet article permettra de faire un rappel sur la composition des plantes et le mécanisme de digestion de celles-ci par les ruminants.

La composition des plantes

Les « briques » de base des plantes : les cellules

Les plantes, comme tous les autres êtres vivants, sont constituées de cellules : des compartiments de petite taille (comparable au diamètre d’un cheveu, mais variable selon le type de cellule), remplis d’eau et de divers éléments solubilisés, au sein desquels sont réalisées les réactions chimiques du métabolisme de la plante. Ainsi, des cellules des feuilles réalisent la photosynthèse pour fabriquer des sucres à partir du dioxyde de carbone (CO2) de l’air, des cellules des racines captent les nutriments du sol pour les transférer à la sève, etc.

Cellule végétale

Figure 1 : Cellule végétale (schéma Beef + Lamb NZ)

Une plante n’est cependant pas composée uniquement de cellules. D’autres structures, synthétisées par les cellules, sont elles aussi indispensables à son fonctionnement : par exemple les vaisseaux qui transportent la sève, ou les parois cellulaires rigides qui entourent les cellules et permettent à la plante d’assurer son maintien. Ces éléments ont une composition différente, et ne sont pas digérés de la même façon par les ruminants.

Pour lire la suite de cette publication technique il faut vous connectez ou créer un compte

A propos de Shane Bailey

Je suis né sur une exploitation ovine en condition sèche dans le Sud-Est de la France. J’ai grandi dans l’élevage entre la France et la Nouvelle-Zélande, toujours en 100% pâturage sans mécanisation, aliment ou bâtiment. Mon parcours professionnel en agriculture est une conjugaison d'expériences pratiques, techniques sur le terrain mais aussi scientifiques grâce à un réseau collaboratif pluridisciplinaire international. PâtureSens mobilise ses ressources financières pour permettre à ces membres de s'enrichir avec les plus grands experts mondiaux en matière de production animale. Nous nous différencions des organismes "conventionnels" du fait que nous sommes avant tout des praticiens de l'élevage, notre vocation est de servir les intérêts économiques des agriculteurs qui nous font confiance. Je suis aujourd'hui consultant pour la société PâtureSens, est souhaite pouvoir partager et diffuser nos connaissances afin d'aider les agriculteurs à s'approprier le pâturage. Ce blog est pour moi un lieu d’information, de partage et de réflexion sur la gestion des pâturages.

Voir également la publication

Les mélanges d’été un complément pour la gestion en condition sèche

Les mélanges d’été, un complément intéressant aux mélanges conventionnelles en condition sèche De quoi parle-t-on ? L’exploitation …

Laisser un commentaire